Assurance crime et détournement

Peu importe la taille de votre entreprise et l’industrie dans laquelle elle œuvre, les risques d’activités criminelles à son égard sont bien réels. Selon Statistique Canada, la criminalité interne coûte plus de 20 milliards de dollars annuellement aux entreprises canadiennes. Malheureusement, les fraudes commises par les employés sont fréquentes, de même que les crimes perpétrés par des entreprises tierces et les fraudes électroniques.

Il convient donc à toute entreprise de bien se protéger afin d’éviter de fâcheuses conséquences financières. Puisque l’assurance traditionnelle de biens comporte plusieurs exclusions telles que les fraudes provenant de la malhonnêteté des employés ou le détournement de fonds, il est primordial de souscrire une assurance crime et détournement pour bien protéger une entreprise.

Nos courtiers sont spécialisés en matière d’assurance crime et détournement, contactez-nous pour en discuter.

Quelles entreprises devraient envisager de souscrire une assurance crime et détournement?

Toutes les entreprises sont à risque d’être victime d’une fraude ou d’un vol.

  • Les commerces de détail et de gros
  • Les hôtels et motels
  • Les restaurants
  • Les cybermarchands
  • Et bien d’autres

Quels sont les crimes, délits, fraudes et détournements les plus fréquents?

  • La malhonnêteté et la fraude des employés
  • Le cambriolage
  • Le vol de biens ou d’argent
  • Le vol à main armée
  • La fraude informatique
  • La contrefaçon

Que couvre généralement l’assurance crime et détournement?

  • Le vol, par un employé, de biens appartenant à des clients.
  • La perte d’argent, de valeurs et d’autres biens situés sur les lieux de l’entreprise ou dans des locaux bancaires.
  • La perte d’argent, de valeurs et d’autres biens en cours de transport.
  • La perte résultant de l’acceptation de mandats impayés et de la contrefaçon d’argent (y compris des pièces de monnaie et des chèques de voyage).
  • La perte résultant d’une contrefaçon ou d’une falsification d’instruments financiers.
  • La perte résultant d’un délit informatique (y compris la fraude informatique et les frais de restauration de programme informatique et de données électroniques).
  • La perte résultant d’une fraude relative à un transfert de fonds.

Conseils de prévention en matière de crime et détournement

  • Bien connaître vos employés.
  • Établir des mesures de contrôle et de ségrégation des tâches des employés.
  • Effectuer les vérifications adéquates des antécédents avant l’embauche d’un nouvel employé.
  • Installer un système de sécurité contre les intrusions et au besoin un système de surveillance par caméra.
  • Installer un système de gestion des accès par cartes magnétiques.
  • Communiquer aux employés votre politique de tolérance zéro quant au vol et au détournement.
  • Procéder à des audits de sécurité de vos systèmes et procédures.

Pour en savoir plus sur les différentes possibilités d’assurance crime et détournement, contactez Ultima dès aujourd’hui.